Que représente pour vous la pièce de Musset « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée »?

C’est pour moi, « LA » vraie déclaration d’amour, dans toute sa splendeur ! C’est aussi la vision d’un certain monde, un texte chargé d’un vécu authentique, propice à une joute oratoire très argumentée. Nous sommes avec cette pièce, non pas dans le « roman autobiographique », mais ce que l’on pourrait appeler la « scène autobiographique »…

Il y a un lever de rideau, pourquoi ?

« Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée » est une pièce courte, souvent associée au « Caprice » : ce n’était pas notre envie de la monter dans cette association. Nous souhaitons plutôt évoquer Musset à travers ses écrits tout en donnant un certain éventail de son style.

Comment vous est venu l’idée de ce lever de rideau ?

Partant de l’envie de conter la vie de Musset, il m’est apparu évident de faire parler, non pas ceux qui le côtoyaient mais ceux qui vivaient au quotidien à coté de lui, ceux qui le connaissaient finalement plus que ses proches. J’ai donc choisi ses domestiques, une servante un peu amoureuse et un cocher érudit… et imaginé une rencontre entre deux êtres fait l’un pour l’autre, avec de nombreux points communs… J’ai tenté d’écrire une fiction assez réaliste et très probable, donnant un certain relief au texte de « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée »…

Comment seront le décor et les costumes ?

Un vieux grenier qui se transforme en salon par le simple imaginaire des personnages… Une matière riche en souvenirs, qui évoquent le passé, qui peut révéler des secrets enfouis, des trésors de manuscrits inachevés et inédits…et pour les costumes : une servante et un cocher du 19ème siècle !

Quelles sont vos ambitions pour ce spectacle ?

Le jouer devant des publics différents, permettre ainsi de faire découvrir Musset dans toute la splendeur de sa langue, conquérir les plus curieux admirateurs de cet homme de lettres, en les entraînant dans une histoire ludique, pleine de références et d’émotion…

Source : www.leslarrons.com

Théâtre : Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée / mardi 9 mai | 20 h 30 min

Cliquez sur ce lien pour réservez vos billets.